Enfances lointaines

91,28 

Description

Des poupons, des bambins, des adolescents, des enfants du bout du monde… En Mongolie, deux jumeaux sont emmitouflés, douillettement emmaillotés pour affronter l’hiver ; au Pérou, sur les rives du lac Titicaca, c’est une maman qui porte son enfant sur le dos, enveloppé dans un châle brodé ; en Thaïlande, c’est une toute petite gamine qui joue avec la mousson et ses eaux abondantes… Photographe globe-trotter, Kevin Kling a rapporté de ses voyages, au cours des vingt dernières années, de superbes images en couleurs qui sont autant d’hymnes à l’enfance. En Amérique latine, en Afrique, en Asie, un même sentiment d’amour coule à travers ces clichés reproduits sur de pleines pages.

Ici, une mère donnant le sein, là un grand-père initiant son petit-fils à la bicyclette, là encore une fillette chérissant dans ses bras l’agneau qui vient de naître… À ces portraits pleins de vie, Kevin Kling ajoute la grandeur des paysages : la majesté des Andes, une plaine d’Ethiopie, les bords de la mer d’Arabie, un marché sur la route de la soie, les étendues de la steppe… Enfances lointaines se livre comme un voyage, dans le temps et dans l’espace, chargé de rêves et de bonheurs, porté vers l’avenir.

Il existe une esthétique de la beauté, comme il existe une esthétique de la misère. On avait reproché à Sebastião Salgado de faire la part belle à la douleur, dans ses Enfants de l’exode, photographiés en noir et blanc. Le parti pris de Kevin Kling est diamétralement opposé. C’est ici une enfance épanouie, heureuse, partagée entre le rire et le sourire. Cet album pourrait donc être le pendant de celui de Salgado, l’endroit contre l’envers. L’un n’empêche pas l’autre. Bien au contraire. –Céline Darner

Informations complémentaires

Author

Binding

EAN

EAN List

ISBN

Item Dimensions

Label

Languages

Manufacturer

Number Of Items

Number Of Pages

Product Group

Publication Date

Publisher

Studio